Connectivité nationale

Des infrastructures et services de télécommunication performants, compétitifs et à la pointe du progrès sont essentiels aussi bien pour les citoyens et le bon fonctionnement des services étatiques aussi bien que pour les entreprises en général, et plus particulièrement celles du secteur ICT.

L’accès rapide de tous les citoyens et de toutes les entreprises à Internet est un élément clef du développement de l’économie nationale.

Le Luxembourg est dans la situation privilégiée d’avoir une pénétration de fibre optique en architecture 'fibre-to-the-home' extrêmement élevée puisque POST investit déjà depuis 1997 dans le déploiement de la fibre en raccordant les bâtiments par des câbles hybrides combinant le cuivre et la fibre optique. Le pays dispose, en outre, d'un taux de couverture très élevé en câble coax, s'apprêtant également à la fourniture de l'Internet ultra-haut débit.

Le gouvernement luxembourgeois avait établi en février 2004 un premier plan haut débit, mis à jour par la suite, avec l'objectif de garantir l'accessibilité au haut débit de 95% de la population en 2005.

L’évolution du taux de couverture et du taux de pénétration montre que cette stratégie était couronnée de succès, puisqu’en 2005 le Luxembourg affichait un taux de couverture en haut débit de 100% et que 33,4% des ménages étaient abonnés au haut débit (51,7% des 64,6% de ménages disposant d’une connexion Internet). A noter que le haut débit est basé majoritairement sur la technologie ADSL (asymmetric digital subscriber line, liaison numérique asymétrique), subsidiairement sur les modems câbles et les mobiles de troisième génération.

La stratégie nationale pour les réseaux à ultra-haut débit, présentée en 2010, prévoyait des connexions Internet de 100 Mbits pour l'ensemble de la population pour 2015, objectif largement atteint.

Pour 2020, il s’agit des objectifs suivants:

  • couverture de min. 1 Gbit/s en voie descendante et min. 500 Mbit/s en voie ascendante pour 100% de la population.

La stratégie prévoit également que toutes les zones d'activités économiques soient équipées pour le très haut débit.

Pour contribuer à réduire les coûts d'investissement et accélérer la mise en œuvre du déploiement des réseaux de nouvelle génération, le gouvernement a décidé plusieurs mesures d'accompagnement, notamment la mise en place d'un registre national des travaux et des infrastructures afin de faciliter le cas échéant les interventions techniques au niveau des réseaux et la pose de gaines et tubes vides.

Grâce à ces taux de couverture extrêmement favorables, y compris en milieu rural, le Luxembourg peut se compter parmi les leaders européen en ultra-haut débit.

Dernière mise à jour